L’Universidade de São Paulo fait découvrir la France par le biais des stéréotypes

12-07-2022
Un échange universitaire, c’est d’abord une opportunité de s’enrichir d’une expérience multi-culturelle. L’Universidade de São Paulo (USP) matérialise cette idée en ouvrant dans ses locaux le Centre Interculturel International où plusieurs consulats généraux de la ville peuvent partager la culture de leur propre pays. C’est ici qu’a été inauguré l’USP French Corner le 22 juin 2022.

L’Ambassade de France au Brésil met en place un nouveau projet pour promouvoir la culture française : USP French Corner. Il s’agit d’un espace dédié aux étudiants, enseignants et chercheurs de São Paulo dans lequel on découvre une introduction à la culture française. Ce projet est porté par le secteur scientifique et universitaire du Consulat Général de France à São Paulo ainsi que par l’agence gouvernementale de promotion de l’enseignement français, Campus France Brésil.

Dans cet espace alternatif de 25m2, les utilisateurs peuvent se reposer, travailler et découvrir un bout de la France. Une télévision diffuse des vidéos promotionnelles sur la France et une bibliothèque rassemble de nombreux éléments de la culture française. Cette bibliothèque est le coeur de ce corner puisqu’elle introduit de différentes façons la France aux usagers brésiliens : “Nous avons voulu proposer du contenu qui puisse avoir une relation avec un aspect de la culture de chacun”, explique Anna Martin, chargée de mission universitaire pour l’ambassade de France au Brésil, adjointe à la direction de Campus France Brésil et responsable de ce projet. “Différents sujets sont abordés comme le féminisme de Simone de Beauvoir, la littérature engagée de l’auteur marocain Abdellah Taïa ou encore l’histoire de la musique populaire brésilienne en France. L’accès à ce riche espace donne comme un goût de France au cœur de l’USP.”

De la même manière, il est important de savoir que les étudiants brésiliens ont considérablement été touchés par le Covid19 et les restrictions physiques qui ont suivi : “Le choix d’un espace physique représente, en mon sens, un moyen de combler deux années de pandémie qui ont compliqué les échanges universitaires et empêcher de nombreux étudiants de pouvoir vivre cette expérience”, ajoute ainsi Anna Martin.

De plus, ce partenariat n’est pas anodin puisque “l’USP et la France entretiennent des relations anciennes”, comme le précise Anna Martin. L’USP est d’ailleurs la plus grande université publique du Brésil, reconnue pour son ouverture sur le monde. Le lieu est donc adapté pour “introduire la richesse de la culture française à la population brésilienne”.

Logiques de communication interculturelle à but éducatif

Pour ce corner, la première cible est l’étudiant de l’USP. Pour amener une population de jeunes étudiants –éduqués aux nouveautés technologiques et friands de connaissances– à s’essayer au corner, l’équipe de Campus France Brésil propose un lieu convivial où chacun peut trouver un type de contenu qui puisse l’intéresser. En se focalisant sur la bibliothèque du corner, on comprend que l’objectif est ici d’approfondir le savoir des étudiants sur la culture française en passant par des éléments typiques et stéréotypés.

En effet, la France est connue internationalement pour ses grandes réussites. Cette image, bien que méliorative, reste très vague et les connaissances apportées ne sont que de surface. En choisissant des stéréotypes, l’équipe cherche d’abord à mettre en confiance le participant face à une nouvelle culture, pour lui proposer ensuite d’approfondir ses connaissances de façon ludique et rapide.

La stratégie de contenu de la bibliothèque est ici de présenter la culture française stéréotypée selon des objectifs cognitifs (information), affectifs (émotion) et conatifs (l’action) :

1) Des éléments cognitifs abordant les grands thèmes de notoriété française mettent d’abord en contexte l’utilisateur : on parlera de gastronomie avec une toque de chef, d’architecture avec la Tour Eiffel, de diversité géographique avec les photos de différentes villes françaises, etc.

2) En proposant ensuite un contenu interactif, l’équipe créative cherche à toucher l’affect de l’utilisateur en le rapprochant de façon ludique de la culture française : un filtre Instagram vous dit quelle ville française vous ressemble, un photobooth représentant un post Instagram sur le compte @campusfrancebrasil et son décor de Tour Eiffel. L’aspect digital de ce corner a notamment été choisi pour plaire à une communauté très active sur les réseaux sociaux (3e pays avec le plus d’utilisateurs Instagram au monde en 2021), comme peut l’être celle française (12e au classement mondial de 2021).

3) Enfin, l’objectif final est d’amener les étudiants à se renseigner davantage sur la culture française en utilisant par exemple une tablette digitale avec ses applications françaises comme Marmiton, Arte, Radio France, etc. ; ou encore lire des livres français, presque tous traduits en portugais pour ne pas limiter l’accès aux francophones.

Ainsi, en combinant un lieu propice au partage interculturel, comme l’USP, et des logiques de communication basées sur le stéréotype culturel, l’équipe du Campus France Brésil attise la curiosité des étudiants brésiliens et entend leur donner envie d’enrichir leurs connaissances.

Le lien entre la culture française et celle brésilienne, selon les étudiants de USP

En partageant des éléments de la culture française, l’objectif du secteur d’action culturel de l’Ambassade de France au Brésil est également de montrer que celle-ci est proche de la culture brésilienne. Les usagers de ce corner sont donc amenés à découvrir des similitudes entre nos deux cultures.

J’ai eu l’opportunité de m’entretenir avec certains d’entre eux : ils ont tous approfondi leurs connaissances de la culture française en se basant sur leur culture générale. Nous avons donc davantage discuté d’architecture –et sa fameuse Tour Eiffel–, de littérature –notamment Simone de Beauvoir– et de musique –autant de Renaud que de Bénabar. De plus, ils ont majoritairement réussi à s’identifier à la culture française en y retrouvant des éléments de leur propre culture : l’intérêt pour le sport comme la danse, la comparaison entre la musique populaire brésilienne et celle française, l’histoire des droits LGBTQ+, etc.

Chacun a ainsi exprimé l’envie de s’imprégner davantage de la culture française, notamment en apprenant la langue, et pourquoi pas envisager un échange universitaire. “Cet espace, qui se veut interactif, a vraiment pour objectif de proposer une autre façon d’apprendre au sein de l’USP. Si les étudiants se renseignent d’eux-mêmes sur la francophonie et dépassent leurs connaissances stéréotypées, nous avons gagné notre pari !”, conclut Anna Martin.

Mathilde Monnier