Apprendre à bloguer au temps des réseaux socionumériques

Depuis début septembre, les étudiants du master en information et communication de l’université Saint-Joseph suivent un nouveau cours, tourné vers le digital. Chaque lundi, le cours de « Blog management and optimization » est dispensé par Gino Raidy, blogueur libanais et vice-président de March, une ONG créée en 2011 afin de promouvoir la liberté et la cohésion sociale dans le pays.

 

Intervenant pour la première fois à l’université Saint-Joseph, le blogueur libanais Gino Raidy accompagne les étudiants dans toutes les étapes de création d’un blog. © Pauline Weiss

Principalement connu pour avoir lancé en 2010, « Gino’s blog », où il traite de sujets d’actualité, de politique, ou de culture liés à son pays, c’est la première fois qu’il enseigne à l’université Saint-Joseph. Ce cours semestriel apprend aux dix étudiants à créer un blog, trouver un nom, l’utiliser, puis s’attache au choix de l’audience envisagée. Pour le professionnel, « le blogging est très important, parce que quand on regarde de près, 40 % des sites sont des blogs ».

L’étape suivante est la création d’un compte permettant de valoriser le blog sur les réseaux sociaux, comme Facebook et Instagram. Lui-même explique moins publier sur son blog qu’avant. « J’utilise davantage les réseaux sociaux, notamment Instagram », indique-t-il. Sa page Facebook est suivie par plus de 20 000 personnes et son compte Instagram atteint les 36 000 abonnés.

Le contenu du blog créé par les élèves du master est libre. Certains choisissent de se concentrer sur un thème particulier, proche de leurs centres d’intérêts. « L’un fait un blog sur le théâtre, un autre sur le cinéma, il y a beaucoup de diversité », souligne Gino Raidy.

Bien que l’exercice soit universitaire, le professeur-blogueur espère que « certains élèves le poursuivront après ».

 

Pauline Weiss